L’ Ambassadeur Paul BADJI a visité le 4 juillet l’exposition d’ Alexis PESKINE qui présente son exposition 'Tellement au-dessus de la France' à la Galerie BE-ESPACE, située à la Bastille, Paris, 11ème (Exposition du 21 mai au 15 juillet 2013

Alexis PESKINE

 

GALERIE D ART Alexis PESKINE

 


Alexis PESKINE  est un artiste poly-identitaire, mondialement connu. PESKINE affirme la diversité de ses origines et la revendication de chacune d'entre elles à travers son expression artistique.

Sa technique est unique, inspirée de la sérigraphie, de l'art pop de Warhol à Chuck Close et Lichtenschtein ainsi que des sculptures Nkisi du Congo, en lien également avec le vaudou et la crucifixion.

Le clou remplace le point, pour la métaphore, pour la spécificité de la matière, aussi. Brute, sèche. Dans sa galerie de portraits, PESKINE ne veut pas voir qu'une tête : il joue avec neuf tailles de clous qu'il enfonce à profondeur variable. Pour créer du relief, pour passer dans la 3e dimension.

Et il enfonce le clou de sa philosophie comme les clous de son acu-peinture. Chaque œuvre est un manifeste, un appel à une autre société où le noir et le blanc seraient terres de contrastes et faces d'une même humanité. 

 Pour l’artiste comme pour l’homme. Naturellement, son œuvre exprime les traumatismes nés du regard de la société sur l’être différent. Quel qu’il soit. Et s’il choisit de faire écho aux problèmes identitaires, il ne s’arrête pas aux siens propres, il élargit le champ de l’action, des réactions aux sectarismes sexuels, ethniques, nationalistes et religieux. Il s’indigne, résiste, se rebelle, mais veut surtout river le clou à l’ignorance et aux obscurantismes de tous bords. Quant à son cosmopolitisme personnel, il s’inscrit dans le droit fil du concept de négritude d’Aimé Césaire, comme dans le poly-identitaire d’Edgar Morin.

Dans sa palette chromatique, seul le noir a droit de cité pour la peau de ses personnages, car seul le noir soulage d'un asservissement aux couleurs dominantes. Et pour le mettre en exergue, des aplats vifs, le plus souvent rouges ou jaunes, tels des étendards qui claquent.

En décembre 2010, son travail est particulièrement remarqué lors du 3e Festival Mondial des Arts Nègres, au Sénégal. PESKINE est aujourd'hui un artiste internationalement reconnu, qui partage sa vie entre Paris, Salvador, Dakar et New York.

 

tl_files/images/expoalexispeskine1.jpgtl_files/images/ExpositionAlexisPeskine.jpg





Revenir