Signature par le Ministre de la Culture le jeudi 11 juillet 2013 à l’Ambassade du Sénégal à Paris de la convention de legs à l’Etat du Sénégal de la collection d’œuvres de l’artiste Peintre sénégalais Feu Iba NDIAYE en présence de ses héritiers.

 Artiste  Peintre  Iba  NDIAYE: Galerie

 

Iba NDIAYE est un des monuments de la peinture africaine.

Inspiré par la culture africaine et le modernisme européen de la première moitié du 20e siècle, Iba Ndiaye, est devenu l'une des figures majeures de la peinture sénégalaise grâce à des toiles mêlant le réalisme et l'abstraction, dans des scènes incisives aux tons chauds.
Ses sujets de prédilection sont, entre autres, la représentation de la Tabaski (le sacrifice rituel du mouton), le jazz et l'exil, pour cet homme qui a vécu en France la plus grande partie de sa vie.

 Né en 1928 à Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, Iba Ndiaye s'installe en France en 1948, où il suit d'abord des études d'architecture, avant de revenir au Sénégal en 1959, un an avant l'indépendance du pays. Il avait enseigné à l'Ecole des Arts de Dakar, dont le but est d'accompagner la formation des artistes sénégalais, jusqu'en 1966. 

Le peintre Iba Ndiaye, considéré comme l'un des plus grands artistes sénégalais, est décédé à Paris à l'âge de 80 ans, le 4 octobre 2008.

BIOGRAPHIE :

Né en 1928

À quinze ans, élève du Lycée Faidherbe il peint les affiches des deux cinémas de la ville.

En 1948 il est à Paris où il fréquente les clubs de jazz et entreprend des études d'architecture à l'École des beaux-arts. C'est au sculpteur Zadkine qu'il doit la découverte de la sculpture traditionnelle du continent africain.

Il commence à voyager en Europe et visite les musées d'art.

L'indépendance de son pays d'origine précipite son retour au Sénégal en 1959. Il participe à la création de l'École des arts du Sénégal, où il fait en 1962 sa première exposition personnelle et où il enseigne jusqu'en 1966.

C'est dans son atelier de la Ruche et dans celui de la campagne périgourdine qu'il peint la série des dix huiles sur le thème du sacrifice rituel du mouton qui seront exposées en 1970 dans le cadre du festival de Sarlat, puis en 1974 à la Maison de la culture d'Amiens.

En 1981, il montre pour la première fois son travail à New York.

En 1987, le Museum für Völkerkunde de Munich organise la première grande rétrospective de l'œuvre d'Iba Ndiaye en Europe. Celle-ci est ensuite présentée aux Pays-Bas à l'Africa Museum de Berg en Dal en 1989, puis en Finlande au Musée d'art moderne de Tampereen 1990.

En 1996 a lieu au Museum Paleis Lange Voorhout de la Haye Iba Ndiaye - peintre entre continents, exposition organisée par Franz Kaiser, conservateur en chef au Gemeentemuseum Den Haag.

En janvier 2000, Iba Ndiaye inaugure une exposition à Saint Louis, sa ville natale qu'il a quittée 50 ans auparavant.

Il meurt le 4 octobre 2008 à Paris.


 

Revenir